Nous nous reverrons en mer...
 

Partagez | 
 

 O' Conneil Marck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
O' Conneil Marck

avatar


Messages : 25
Berrys : 181
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 21

Carte d'identité
Prime:
Équipage: Smoker

MessageSujet: O' Conneil Marck   Dim 6 Mai - 9:02



O' Conneil Marck



Edward Elric de FMA
Informations
Sergent-Chef


  • Surnom: /
  • Âge: 17 ans
  • Sexe: Masculin
  • Sexualité: Hétérosexuel
  • Manies: Il tresse toujours ces cheveux
  • Particularité: Son bras et sa jambe de métal
  • Groupe: Marine
  • Équipage: Il est un subordonné de Smoker







.:Description physique:.

  • Apparence:
    «Il ne faut pas toujours s'arrêter à la mine.» Edme Boursault.

    Il était allongé au sol, étendu de tout son être, au sommet d’une colline. Un corps d’une taille au dessous de la moyenne, le nombre précis n’a jamais pu être découvert, cependant, il devait faire une peu plus d’un mètre soixante cinq. Une taille qu’il n’assume que très peu.

    La brise venait mêler ses cheveux de blé, fins et lisses. Coiffé d’une courte tresse, il est doté d’un brun de cheveux rebelle, surmontant son crane. Deux mèches retombaient sur les côtés de son visage. Un visage par ailleurs détendu. Les yeux clos, leur couleur semblable à l’or étaient ainsi caché. Surmontés de deux sourcils fins aussi blonds que sa tignasse, ils restaient arqués d’une façon naturelle, contrairement à sa fâcheuse habitude consistant à les froncer. Un nez long et fin, il surmonte une bouche tout à fait dans les normes, la plupart du temps posée d’une façon neutre ou sarcastique. Son visage penchant vers l’enfantin, il l’efface toute fois par des traits durs et narquois. Gardant un fort appétit, il reste pourtant fin et s’éternise dans un poids idéal. Ses bras comme ses jambes musclés par l’exercice à répétition, une grande énergie semblant inépuisable subsiste. Les cinq sens aiguisés, notamment l’ouïe et la vue, il en tire tous les avantages.

    Le gamin était habillé de noir, n’ayant pour coutume que de se vêtir de façon sobre. Un haut et un pantalon noir suivis d’une veste de même couleur suffisent. Il est chaussé de bottes renforcées, il se grandit ainsi de quelques centimètres. Une seule couleur le laissait voyant: du rouge, en guise de manteau, tombant jusqu'au dessous des genoux. Un capuche cache légèrement un symbole sur le dos. Il s'agit d'un serpent ailé et couronné, enroulé dans une croix. Accessoirement, il possède toujours des gants blancs.

    Aujourd’hui, Marck ne portait rien sur ses mains. Il avait simplement croisé ses bras derrière sa tête blonde. On pouvait percevoir une lueur sur la droite. Le métal de son membre droit brillait au soleil. Deux prothèses de métal étaient fixés sur sa jambe gauche et son bras droit, en étant démunit depuis l’attaque de pirates. Ces deux objets sont taillés précisément et minutieusement, créé de façon méthodique et complexe. Malgré leur résistance, les deux sont légèrement endommagés, égratignés et rayés en grande partie.

  • Armes:Marck se bat armée d’une lance. Plutôt longue, elle est très tranchante et est faite d’un manche à l’embout épais, aussi utilisée pour assener des coups plus douloureux que dangereux. Seulement, il s’adapte tout aussi bien sans arme, utilisant ses poings, en particulier celui de métal, bien plus solide.

.:Personnalité:.

  • Caractère:
    «Quand on ne ressemble pas aux autres, on ne leur plaît pas.» Marie-Claire Blais.

    Le sergent-chef se redressa, étirant chaque muscle de son corps et baillant sans discrétion. Seul, le jeune homme reste d’un naturel calme et penseur. Marck à un caractère assez changeant en fonction de la compagnie qui l’entoure. Eloigné de tout être, il aime se reposer en triant tout le désordre accumulé dans sa journée.

    Accompagné de son frère, il se montre très protecteur, même agréable malgré le peu de fois où les deux jeunots se voient. Il arrive, comme dans toute famille, que des chamailleries éclatent. C’est dans ces moments là que Marck ne réfléchit ni à ses actes, ni à ses paroles. Il prend son rôle d’ainé très au sérieux, n’hésitant pas à aider et subvenir au besoin du cadet. Il est d’ailleurs très attaché à lui, même si la taille de son frère est quelque chose qui l’irrite au plus haut point.

    Quand aux autres, le gamin devient explosif. Froid, sarcastique, il aime à se prêter à la supériorité quand il se trouve en situation de force. Il s’emballe très facilement, se montrant assez enfantin à ce niveau, se plaisant à narguer et en faire des tonnes. Fonceur au détriment de ses facultés intellectuelles élevées, il régit sous pulsions et ne se questionne pas sur les conséquences. C’est une forte tête, colérique et susceptible. Il n’accepte aucune remarque sur sa taille, sortant de ses gonds facilement. Têtu, borné, fier, il admet difficilement ses erreurs ou ses défaites. Entêté, quand il se lance dans quelque chose, il ne s’arrête plus. Il est difficile de le faire entendre raison. Manquant souvent de respect, lorsqu’il n’est pas sur les nerfs, il est assez « je m’en foutiste ». Il est en quelque sorte l’opposé de Jude.
    Smoker est quelqu’un qu’il n’apprécie pas. La première raison était que Marck avait pour statut subordonnée du fumeur. Ensuite, il le trouve horripilant est très agaçant dans ses manières d’agir. C’est pour ces raisons qu’il passe son temps à le provoquer.

    Tout au contraire, loin d’être sans cœur, il peut se montrer sympathique avec une personne lui semblant simple, n’en restant pas pour autant méfiant. Marck à quelque peu du mal à considérer quelqu’un comme un proche, s’arrêtant à la simple connaissance.
    Oh, et il a une sainte horreur du lait tout comme les piqures.

  • Son rêve: Il désire devenir Amiral pour pouvoir se venger, mais aussi subvenir au besoin de son petit-frère.

.:Passé:.

  • Son histoire:
    « L'apparence n'est rien ; c'est au fond du cœur qu'est la plaie. » Euripide.

    Ses premiers souvenirs remontent vers quatre ans. Il vivait dans une maison recluse, perdue au milieu de la campagne. Quelques maisons étaient dispatchées autour, laissant l’espace naturel prendre la majeure partie de la place libre. L’habitat le plus proche était celui d’une des ses plus grandes amies. Kelly, Jude et Marck formaient ainsi un trio, l’ainée étant la plus forte tête du groupe. Ses actes et paroles irréfléchis le menaient souvent dans des situations délicates. Quant à ses parents, Marck adorait sa mère, et ne portait pas tant d’affection à son père.


    Durant sa jeune enfance, Marck avait un tempérament plus doux et agréable. Il passait donc son temps en compagnie de Kelly et de son frère. Il a toujours été susceptible sur sa taille, ne serait-ce qu’à cause de la fâcheuse habitude qu’avait la jeunette à narguer le blondinet sur sa taille. En effet, même si les deux bambins avaient le même âge, la fillette était plus grande que lui. Le cadet était bien heureusement, plus petit que lui. L’enfance fut simple. Marck était un enfant normal, avec cependant un penchant plus aiguisé pour la lecture. Il aimait fouiller dans le bureau de son père en son absence accompagné de son frangin, s’imprégnant chaque livre.



    On dit que les cris de souffrances sont la pire chose que l’on puisse subir. Mais les cris ne veulent-il pas dire que nous sommes vivants ? Trente octobre, Marck avait dix ans. Le ciel était découvert, un vent chaud se présentait tandis que le trio s’amusait dans un champ tout en faisant le chemin du retour. Ce fut à un croisement qu’ils se séparaient, Kelly retournant chez elle de son côté. Ce fut d’un pas rapide que les deux frères rentrèrent. Laissant la porte grande ouverte, Marck finit sa course par un roulé boulé ridicule. Il redressa lourdement sa tête, se frottant celui-ci avant de se figer. Un homme imposant était assis sur une chaise, verre à la main. Lui aussi, semblait surpris de voir deux enfants débarquer. Il balaya son expression d’un rire gras. Les yeux dorés vinrent se poser sur l’objet qui l’avait fait trébucher. Son sang ne fit qu’un tour face à l’arme épaisse doté d’une lame qui jonchait sur le sol, souillé de liquide pourpre. Comme un reflexe, ses yeux vinrent se fixer sur son frère, qui lui aussi, l’observait, pâle. Seul un cri fit réagir les deux gamins, sursautant au son de ce bruit. Ce fut Marck qui tenta le premier de voir de qui il venait, le cœur battant à tout rompre. Il fut rapidement dissuadé par le coup de feu que venait de lancer l’homme. Un pirate, semblait-il. Le sang circulant d’une manière très peu normale, son cerveau fonctionnait tout aussi vite. Rapidement, il se faufila dans la pièce d’à côté, trainant son frère au passage. C’est derrière un meuble qu’ils se réfugièrent, se mettant à l’abri des tirs incessants du pirate. Alors que le plus jeune, parlait rapidement, s’embrouillait et paniquait, Marck hurlait, la peur au ventre. Par une chance inespérée et bien placée, ils purent accéder à la pièce en face. Chose que les frères regrettèrent aussitôt. La respiration courte, il lutta pour ne pas s’étouffer. Deux corps étaient étalés au sol, l’odeur du sang empestant, lui brulant chaque pore de sa peau. Son corps semblant peser le triple, il recula, se posant contre le mur, n’arrivant plus à décrocher son regard du crime. Le vue trouble, il cessa définitivement de respirer. Une vive douleur venait de frapper dans sa cuisse et son bras, qui provoqua un hurlement. Il mit de longues minutes pour assimiler que deux larges couteaux les perçaient, laissant une nuée de sang s’échapper, alors que ce même gout venait lui salir la gorge.



    Marck venait d’ouvrir les yeux, le corps engourdis. Lentement il posa les yeux sur les murs de la pièce, jaunâtre. Encore endormi, il finit par déduire qu’il n’était pas chez lui. Ses yeux s’écarquillèrent face à l’étrange situation. Il passa sa main sur sa jambe gauche qui n’était plus. Le cri d’effroi et de surprise ne tarda pas, valant le bruit des pas rapides dans le couloir. La porte s'ouvrit, laissant place à son frère ainsi qu'en retrait, Kelly. La grand-mère de celle ci suivait les pas du cadet. La mémoire comme bloquée, le blond n'avait en tête que le moment présent. Une profonde terreur se lisait sur son visage, découvrant ainsi que sa jambe gauche et son bras droit lui manquaient. Les heures passèrent alors que les souvenirs referaient surface. Le gamin mis plusieurs semaines à digérer l'histoire. Lasse, le regard vide, il se contentait de fixer un point, perdu dans des pensées aussi sombres que néfastes. Plusieurs mois s'enchaînèrent sans que Marck ne fasse attention à quoi que ce soit. Ce jusqu'en mars. À dire vrai, ces pairs de mois étaient essentiel au gamin pour accepter le physique amoché qu'il possédait ainsi que de se défaire de la scène passée. Et rapidement les événements s'enchantèrent. Marck se fit posé des membres de métal par la grand-mère de Kelly, aidée par celle ci. Ce fut une tout autre expérience tout aussi douloureuse. Un moignon de cette manière avait était greffée sur son épaule et sa cuisse, impliquant la majeur partie de sa souffrance, suivi de la connexion nerveuse des prothèses qui n'était pas très agréable. Chose qui mit longtemps à se finaliser. Tournant une nouvelle page, l'enterrement des parents se fit les jours suivant.



    Quelques années s'étaient écoulées. Il avait donc 14 ans. Marck était devenu d'autant plus dur qu'auparavant. Mentalement, il avait fait un bon de quelques années d'avance, malgré son caractère enfantin refaisant surface pour des broutilles. Ainsi, il s'entraînait, que ce soit seul ou à l'aide de son frère, sous l'œil attentif de la jeune mécanicienne Kelly. Elle avait beaucoup d'affection pour ses œuvres de métal qu'elle confectionnait à présent, les ajustant selon la grandeur de Marck, le risant quant au peu de centimètres qu'il obtenait contrairement à son frère qui faisait avait la même taille. Elle avait aussi pour fâcheuse habitude d’assommer à coup de clé à mollette le blond s’il abimait son travail. Depuis sa remise en forme, le blond ne parlait plus de ce qu'il s'était passé, se contentant d'aller sur la tombe de sa mère de temps à autre. Et dès que l'on abordait le sujet, il ignorait. Rare étaient les fois où il acceptait ce genre de conversation. Tout ce qu'il désirait, c'était d'entrer dans la marine et arriver au rang d'Amiral. Ainsi il pourrait retourner voir ces pirates, dont le visage ne lui avait pas échappé. Cette année là, la grand-mère de Kelly, qui hébergeait les frères, quitta ce monde. Chose qui irrita les frères et d'autant plus la jeune fille.



    L'année suivante, une partie de son rêve se réalisa. Enfin il entra dans la marine, comme souhaité, bien que cette décision déplaise à Kelly. De nombreuses fois, il du partir en mer, laissant à contre cœur les deux jeunots. Petit à petit, Marck su gravir les échelons. Il fallait dire que sa sauvagerie quand on lui faisait une remarque en calmait plus d'un.

    Vingt et un décembre de cette même année. Marck venait de rentrer d'un séjour en mer. Marchant donc en route pour le vieux lotissement, il fit un détour. D'un air parfaitement neutre, il passa devant la tombe de son père, s'approchant de celle de sa mère avant de s'asseoir devant. Son regard glissa vers la droite, attiré par de la terre fraîchement retournée. Ses yeux se posèrent sur le nom de la personne décédée il y a peu. Kelly.
    Il ouvrit la porte de la maison sans ménagement, le sang chaud, venant trouver des explications. Ce fut un vrai fracas. Marck perdait ses moyens, à la fois sorti de ses gonds et la gorge compressée. Elle avait succombé à une maladie.



    Dix sept ans Marck était à présent sergent-Chef, aux bottes de Smoker qu'il provoquait dès que l'occasion se présentait. Quand il revenait était chez lui, il débattait souvent contre l'idée qu'il rejoigne la marine.





Sha'


Âge: 15 ans
Pays: France
Présence sur le forum : Dès que je peux °^°
Code du règlement : Nami tue tout le monde //MUR// si mes souvenirs sont bons
Mot de la fin: Ô grande Nami Nope. On verra bien o/
Où as-tu trouvé ce forum: Top site

Codage © Flyremoon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yashi Nami
Navigatrice des Mugiwara
Navigatrice des Mugiwara
avatar


Messages : 107
Berrys : 215
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 21
Localisation : Sur le Vogue Merry ♪

Carte d'identité
Prime: 16.000.000
Équipage: Mugiwara

MessageSujet: Re: O' Conneil Marck   Mar 8 Mai - 0:24

    Tout est bon pour ma part, donc je te valide avec choix et je t'ajoutes parmi les marines !! Espèce de méchant marine °^°

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

O' Conneil Marck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sea World :: Port du commencement :: Présentations :: Validés-