Nous nous reverrons en mer...
 

Partagez | 
 

 Mesdames et mesieurs, entrez, entrez donc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dragonfly Alys
Petit funambule efféminé ♪

Petit funambule efféminé ♪
avatar


Messages : 5
Berrys : 6
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Mesdames et mesieurs, entrez, entrez donc   Ven 6 Jan - 9:58



DRAGONFLY ALYS



Mistorene Callus-Inazuma Eleven Go!
Informations
Petit funambule effémine ♪


  • Surnom: Le funambule, ou, quand mon frère est dans les environs, les siamois.
  • Âge: Dix-sept printemps. ♪
  • Sexe: Masculin, contrairement à ce que certains ou certaines pourraient croire.
  • Sexualité: Bisexuel ; toutes les propositions sont bonnes à prendre. ♪
  • Manies: Trifouiller ses mèches de cheveux quand je suis gêné, me faire passer pour une fille et, il paraît que je me débrouille très bien pour cela. Et celle de toujours chercher à me mettre en hauteur par rapport à mon interlocuteur, de préférence, en équilibre sur un fil.
  • Particularité: Mis à part celle de me travestir ? Et la couleur vert-bleuté de ma chevelure ? Baaaah, je suis quelqu'un de souple. Très souple. Mais ça, c'est un des pré-requis pour bosser dans un cirque, donc, dans le fond, ce n'est pas vraiment une particularité. Donc, excepté cela... je ne vois pas. Cependant, c'est déjà pas mal, n'est-ce pas ?
  • Groupe: Civil, je suppose ♪
  • Équipage: The Sea Circus







.:Description physique:.

  • Apparence:
    Silence sur le bateau. Le spectacle s'apprête à commencer. A la lumière d'un immense projecteur apparaît, perchée en haut d'un mât, une silhouette filiforme, de petite taille. Quand on voit pour la première fois Alys dans ce contexte, on pense automatiquement qu'il s'agit d'une jeune fille, âgée de tout au plus quinze ans. Vous n'allez pas me dire le contraire, n'est-ce pas ? Je suis certain que c'est tout à fait ce à quoi vous avez pensé en le voyant. Une fille, tout simplement à cause du gabarit pas très imposant, et de l'ombre svelte qui s'est dessinée face à vous. Et peut-être également à cause de ses longs cheveux. A cette distance, il est dur de déterminer leur couleur. La seule certitude que vous pouvez avoir est qu'ils sont foncés. Et longs. Suffisamment long pour être tressés et quand même arriver au niveau de ses omoplates. C'est à se demander quelle taille ils mesurent détachés, n'est-ce pas ? Pour la question de l'âge... Je suppose que c'est sa taille, et son visage qui, de loin, semble bien juvénile, qui vous font penser cela. Bon, vous n'êtes pas très loin de la vérité, mais... Oh, chut, voilà le numéro qui commence !
    La force que recèle son petit corps est surprenante, n'est-ce pas ? Quand vous avez vu Alys pour la première fois, vous ne l'imaginiez pas capable de cela, pas vrai ? Il est vrai que ses jambes et ses bras ne semblent pas assez musclés pour exercer le rude métier d'acrobate. Et pourtant... les apparences sont bien trompeuses. Surtout cette distance. Vous voudriez voir à quoi il ressemble de près, peut-être ? Si vous le souhaitez, je peux vous le faire rencontrer. Mais sachez que le cirque embellit toujours tout. Il en est de même pour le physique de ses artistes. Quoique, dans le fond... Alys n'est pas si différent de ce qu'il est sur scène. Enfin... Vous allez pouvoir vous en rendre compte pas vous même. Quand le spectacle sera terminé.
    Oh, vous voilà ? Le jeune funambule vous intrigue à ce point ? Suivez-moi donc, je vais vous conduire jusqu'à ce jeune éphèbe. Si nous nous dépêchons, peut-être aurez-vous l'occasion de voir l'un de ses plus grands secret, qui sait... ? Ah, nous voilà arrivés. Regardez donc par cet hublot. Et sachez que non, je ne suis pas un pervers. Bon, si je ne me trompe pas, il doit être torse nu, car entrain de se changer. Ai-je vu juste ? Bon, avant de me traiter de quoique ce soit, j'aimerais que vous regardiez avec attention son dos et ses bras. Il n'y a rien qui vous... surprends ? Des cicatrices, peut-être ? Bien trop nombreuses pour un gamin de cet âge. Des traces ineffaçables d'un passé qu'il souhaiterait oublier, à cause desquelles son propre corps le dégoûte. Mais venez donc, je vous ai dit que j'allais vous permettre de le rencontrer, pas de l'épier en cachette.
    Allez-y, c'est ici. Frappez-donc... Oui, oui, le truc qui vient de vous sauter dessus, c'est lui. C'est... sa façon de dire bonjour. Mais plutôt que de chercher le comment du pourquoi il a fait cela, profitez-donc du contact du petit corps. L'avoir entre vos mains ne vous permet-il pas de sentir la douceur de sa peau ? La délicatesse de son dos. Il n’apparaît comme n'étant rien de plus qu'une petite poupée qu'il serait facile de casser. Mes les plus belles fleurs sont aussi les plus dangereuses, n'est-ce pas ? Malgré des vêtements flottants, et plusieurs couches, vous pouvez encore sentir les cicatrices que vous avez précédemment vues, me trompes-je ? Non, n'est-ce pas... La petite chose n'est peut-être pas si innocente, finalement...
    Puis le contact se termine. Et à présent, vous pouvez enfin admirer son visage juvénile. N'est-il pas mignon ? De grands yeux chocolats, qui semblent des plus amicaux... Une peau qui, ici, semble avoir été épargnée des marques présentes ailleurs... Un sourire gentilé, presque naïf sur les bords... Et des cheveux, à présent lâches, lisses, semblant si doux au touché... Non, Alys n'est pas une jeune homme que l'on peut qualifier de beau. Non, uniquement de mignon. C'est le genre de gosse sur qui le rire va bien mieux que les larmes...

  • Armes: Mis à part de petit couteau de lancé, dont la vocation première n'est certainement pas le combat, aucune ♪

.:Personnalité:.

  • Caractère:
    Mon frère ? Qu'est-ce qu'il a encore fait ? Je sais qu'Alys n'est pas très doué sur certains points, mais, en temps normal, il est au moins doué pour fuir les ennuis qu'il a créé. C'est pas pour ça ? Ah... Vous voulez juste que je le décrive ? Sérieux ! Vous voulez une description de ce... machin ? Bon, d'accord. Disons que, mon frère est un imbécile. Ou plutôt, un gosse qui a oublié de grandir. Il est toujours coincé vers ses sept ou huit ans. Enfin, au niveau de sa relation vis-à-vis des autres. Il n'a aucun complexe envers eux. Il parle avec des inconnus de la pluie et de beau temps comme s'ils étaient de très vieux amis. Et puis, n'oublions pas qu'il dit bonjour en sautant au bras du plus parfait inconnu qui soit. Disons... qu'il a un besoin insatiable d'amour. Il vit très mal qu'une personne ne l'apprécie pas, et que ladite personne le lui dise. Dès lors, il fond en larmes, comme un vrai gosse. Mais, le reste du temps, il ne se passe pas un instant sans qu'il sourit. Il aime sourire, et aime faire en sorte que les autres sourient aussi. Je trouve ce fait étrange, mais bon, on a chacun besoin d'une raison pour vivre dans ce monde. Il n'y a qu'un seul type de personne qu'il n’apprécie pas : les pirates. Quand on sait qu'il en a peur, on comprend pourquoi il ne les apprécie pas. Par ailleurs, le moindre drapeau ayant le signe des pirates, ou le mot seul suffit à l'effrayer. Quand je dis effrayer, le mot est faible. Il est vraiment terrorisé. Incapable d'esquisser le moindre mouvement. Et de stopper ses larmes. Disons que les pirates sont capables de faire de lui n'importe quoi. Enfin, d'un point de vue théorique uniquement. Parce que je suis toujours là pour m'occuper de lui. Et le premier pirate qui touche à mon frère, je l'explose! Parce que, malheureusement, Alys est incapable de faire quoique ce soit seul. Du point de vue se défendre, du moins. La seule chose pour laquelle il est un tant soit peur doué est le lancée de couteau. Pas franchement utile face à un groupe de pirate. Et puis, c'est un pacifiste dans l'âme. Incapable de combattre. Il est bien plus doué pour soigner que pour blesser. Mais bon, ce n'est pas comme si on avait de lui taper dessus. Il est définitivement trop mignon et innocent pour.
    Bon, sinon, que dire sur lui... Il ne vit que pour le cirque. Je pense que si un jour, il venait à ne plus pouvoir marcher, ou utiliser l'un de ses bras, il se suiciderait directement. Quand bien même JE lui demanderai de ne pas le faire. Et pourtant, c'est qu'il m'aime, mon frère. Malgré ce qu'il a vécu à cause de moi. Dès qu'il s'attache à quelqu'un, il est très compliqué de trouver un moyen pour qu'il ne vous apprécie plus. Et je peux voir dire que, lorsqu'il apprécie vraiment quelqu'un, il le suivra jusqu'au bout du monde. Ou presque. En étant toujours près à l'aider. Oui, Alys est quelqu'un de trèèèès serviable, si vous ne l'aviez pas encore compris. Que dire de plus sûr lui... Franchement, y a pas grand chose. Je crois que j'ai fait le tour. Mais si vous avez d'autres questions, allez le voir, et il y répondra avec toute sa franchise ; oui, il est très franc mon frère, je peux vous l'assurer. Bon, parfois, c'est un peu ce qui lui attire ses ennuies, mais bon... Sans ça, on l'aimerait moins, je pense.
  • Son rêve: Aucun, à ce jour ♪

.:Passé:.

  • Son histoire:

    D'aussi loin que je me souviens, nous n'étions que lui et moi.
    Seuls, et perdus.
    De vieux souvenirs. Des fragments d'images. Des morceaux flous d'un passé qui est le mien. Voilà ce qu'il me reste de mon enfance. Ce pan de mon histoire s'est envolé, comme la page déchirée d'un vieux carnet délaissé. Sauf que, chez moi, c'est différent. J'ai choisir d'ouvrir un nouveau livre le jour où mes parents nous ont oublié, mon frère et moi, dans la forêt. Pour cette raison, j'ai effacé de ma mémoire le visage de mon père, ainsi que celui de ma mère. Si je venais à les croiser aujourd'hui, je serais bien incapable de les reconnaître. Peut-être que l'âge y joue également un peu. Après tout, nous étions très jeunes quand nous avons été laissé pour compte. Je serais bien incapable de vous donner un âge exacte. Cinq ans ? Six ? Sept ? Dans ces eaux-là, je suppose. De toute manière bien trop jeune pour un événement comme celui-ci. Nous n'avons jamais su si c'était volontaire ou non. Si nos parents nous avaient recherché. Mais, je ne pense pas que ce soit le cas. Après tout, dès que nous nous sommes rendu compte que nos parents n'étaient plus là, nous nous sommes arrêté, et nous n'avons plus bougé, attends qu'ils nous retrouvent. Mais ils ne sont jamais venu. Et Lysa, mon frère, et moi, nous sommes retrouvés seuls, et oubliés, comme un jouet cassé qu'on laisse au fond d'une immense malle, recouvert par les plus récents. Et pourtant, nous avons attendu longtemps, très longtemps, assis au milieu des feuilles mortes, serraient l'un contre l'autre. Et puis, finalement, nous avons compris. Nous avons compris qu'ils ne viendraient pas. Qu'ils ne voulaient très certainement plus de nous. Alors, nous sommes restés parmi les arbres. La forêt entière est devenu notre terrain de jeu. Un terrain sans foi ni loi, excepté une : survivre. Pour ce fait, nous avons appris à observer les animaux qui occupés les lieux pour savoir quoi manger, et où dormir. Pendant plus d'une année, nous nous sommes débrouillés ainsi, essayant de survivre plutôt que de vivre. Un an au bout duquel, tout a changé.

    Et puis, cet autre homme est arrivé. Un inconnu dans la nuit.
    Et de deux, nous sommes passés à trois.
    Dans ses yeux, on lisait la solitude. Une solitude qu'on ne choisit pas, mais une de celle qui est imposée par notre nature. Il n'a pas dit le moindre mot en notre présence. C'est peut-être à cause de ce qu'on lisait dans son regard que j'ai eu envie de le suivre, plus qu'à cause de ce qu'il dégagé, entraînant Lysa avec moi, bien qu'il n'est pas été pas bien enthousiaste à cette idée. La curiosité est parfois bien pire qu'un vice. Mais dans cette situation précise, elle s'est retrouvée être une bien bonne amie, qui nous a offert la possibilité d'un bien beau destin. Un futur en mer, à bord d'un bateau à la fonction unique. Un navire qui rassemble des oubliés, des rejetés, des âmes perdues. Un navire dont les membres se donnent en spectacle, pour permettre aux voyageurs de rêver un peu. Un navire dont l'équipage était des gens du cirque. Au début, nous restions en retrait, pour les observer. Et chaque fois que l'un d'entre eux se rapprochaient de nous, nous fuyions, tels des animaux sauvages. Et, peu à peu, nous nous laissions apprivoiser, à rythme différent pour chacun d'entre nous. Étonnement, je fus le premier à me rapprocher d'eux, ma curiosité prenant le pas sur ma peur. Et puis, mon frère a suivi mon exemple, restant toujours en retrait par rapport aux autres, sans cesse dans mon ombre. Il lui a fallu des années pour s'habituer à eux, et se sont les seuls, avec moi, dont il tolère la présence.

    Aussi, avons-nous pris la mer.

    Et nous sommes devenu membre de cet étrange cirque. Attirés par les hauteurs, nous étions destinés à vivre en haut du mat, à regarder pendant des heures la mer, tantôt calme, tantôt furibonde. Et c'est ce désir des hauteurs qui nous conduit à devenir funambules et trapézistes. Pendant des années, sous les conseils avisés du précédent trapéziste et de la précédente funambule, nous avons été initiés, puis entraînés à ces arts, jusqu'à devenir des maîtres en la matière. Des professionnels excellant dans leur art. Nous étions devenus, enfin, des membres à part entière de cet équipage. Et cette vie nous plaisait énormément. Elle nous plaît toujours d'ailleurs. Pendant plus de dix ans, nous avons vogué non loin des côtes, à réitérer nos spectacles, les variant sans cesse. Et puis, lorsque nous avions seize ans, nous avons commencé à nous en éloigner, pour atteindre de nouveaux paysages, et un nouveau public. Cependant, cette nouvelle aventure n'a pas duré bien longtemps. Du moins, pour mon frère et moi. Car ils sont arrivés. Et ils ont détruit l'équilibre de nos vie. Des pirates. Ils nous ont abordé, et tout a changé.

    A nouveau, nous nous sommes retrouvés. Entourés, mais seuls.

    Un abordage qui a mal tourné. Pour nous. Nous nous sommes retrouvés dans une bien mauvaise position : un équipage menacé, mon frère immobilisé au sol par l'un d'entre eux, et, pour ma part, je me retrouvai avec une main empoignant mes cheveux, pour donner une libre accès à ma gorge, sous laquelle se trouvait une lame. La suite n'est qu'une succession d'images désordonnées. Je ne sais plus quel est le début, mais uniquement la fin : mon frère et moi nous sommes retrouvés à bord du navire de ces pirates. Il semblerait que mon frère leur avait bien plus, et qu'ils souhaitaient en faire leur joujou. Et pour être sûr d'avoir une main mise complète sûr lui, ils m'ont embarqué, comme... moyen de pression. Si Lysa ne faisait pas ce qu'ils souhaitaient, c'était moi qui serait victime des conséquences. Cependant, ce qu'ils n'avaient pas encore compris, c'était que nous étions comme des animaux sauvages, et chez nous, l'instinct prime avant la raison. Alors oui, mon frère s'en voulait énormément, se sachant la cause des coups que je recevais, mais il ne pouvait rien y faire. C'était plus fort que lui. Et cela eut pour effet d'énerver de plus en plus le capitaine, qui aimait passer ses nerfs sur moi. Je peux vous dire une chose : j'ai compris qu'il ne faut JAMAIS énerver un pirate. Et que jamais, je ne me risquerai à le faire. Quand bien même je l'oublierai, ma peau, marquée à vie par les traces du fouet l'ayant violée, sera toujours là pour me le rappeler, me remémorant des images que je préférerai oublier. Des cris que j'aurais aimé taire. Des larmes qui n'auraient jamais dû être versées. Des lames qui ont appris à connaître par cœur les coins et les recoins de ma peau... Tant de choses que je voudrais effacer. Heureusement pour moi, comme les bonnes choses, les mauvaises ont aussi leur fin. Un bateau de la marine a arrêté le capitaine du navire, et son équipage. Semblerait-il que le capitaine soit quelqu'un de recherché. Il a donc finit exécuté. Lysa et moi avons été débarqués au premier port venu. De ce lieu, nous nous sommes débrouillés pour rejoindre l'un des lieux où la troupe avait l'habitude de se rendre. Après quelques temps passés dans les abords de la ville, évitant le plus possible de rentrer à l'intérieur, nous avons fini par apercevoir des voiles familières ; nous avons fini par retrouver notre famille.

    La suite... Vous pouvez l'imaginer...

    Mon histoire est, à ce jour, inachevée. Et j'espère qu'elle le sera encore longtemps. Il s'agit d'une page blanche, sur laquelle j'espère pouvoir écrire encore longtemps, grâce à vous.





Pseudo


Âge: Le même que mon personnage ♪
Pays: France
Présence sur le forum : Seulement les week-ends, et pas tous, malheureusement: je suis interne, et en terminale S, ça prend du temps tout ça ♪
Code du règlement : Validé by le cuistot ♪
Mot de la fin: Fin.
Où as-tu trouvé ce forum: La personne qui est la cause de ma présence ici est Down Angel. Donc, pour toute plainte à mon propos, adressez-vous à elle ♪

Codage © Flyremoon



Dernière édition par Dragonfly Alys le Dim 29 Jan - 7:03, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roronoa Zoro
Fonda - Bretteur des Mugiwara

Fonda - Bretteur des Mugiwara
avatar


Actualité :

-Why you?! ~ Sanji.
-Tout peut arriver en mer. ~ Nami & Luffy.
-Débarquement. ~ Mugiwara's.

Messages : 293
Berrys : 304
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 21
Localisation : Sur le Vogue Merry.

Carte d'identité
Prime: /
Équipage: Chapeau de Paille.

MessageSujet: Re: Mesdames et mesieurs, entrez, entrez donc   Sam 7 Jan - 8:06

    Bienvenue donc et le sourcil roulé est déjà passé par là donc je n'ai plus qu'à te dire bonne chance pour ta fiche ^^

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Spoiler:
 


┏━━━┳━┓╋┏┳━━━┓┏━━━┳━━┳━━━┳━━━┳­­­━━━┓
┃┏━┓┃┃┗┓┃┃┏━━┛┃┏━┓┣┫┣┫┏━━┫┏━┓┃­­­┏━━┛
┃┃╋┃┃┏┓┗┛┃┗━━┓┃┗━┛┃┃┃┃┗━━┫┃╋┗┫­­­┗━━┓
┃┃╋┃┃┃┗┓┃┃┏━━┛┃┏━━┛┃┃┃┏━━┫┃╋┏┫­­­┏━━┛
┃┗━┛┃┃╋┃┃┃┗━━┓┃┃╋╋┏┫┣┫┗━━┫┗━┛┃­­­┗━━┓
┗━━━┻┛╋┗━┻━━━┛┗┛╋╋┗━━┻━━━┻━━━┻­­­━━━┛

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universite-aoika.forumgratuit.be/
Dawn Angel
Dragon Céleste
Dragon Céleste
avatar


Messages : 48
Berrys : 54
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 24
Localisation : Assise sur un fauteuil en soie, à observer d'un oeil cynique ma famille et son idiotie.

MessageSujet: Re: Mesdames et mesieurs, entrez, entrez donc   Sam 7 Jan - 13:36

Bienvenue mon/ma cher(e) Cool...Les réclamations ?! Je nie les faits ! è_é

Bonne chance o/

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Que diras-tu ce soir, pauvre âme solitaire,
Que diras-tu, mon cœur autrefois flétri,
A la très belle, à la très bonne, à la très chère,
Dont le regard divin t'a soudain refleuri ?






Spoiler:
 

Strophe de Spleen et Idéal XLII de Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonfly Alys
Petit funambule efféminé ♪

Petit funambule efféminé ♪
avatar


Messages : 5
Berrys : 6
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Mesdames et mesieurs, entrez, entrez donc   Dim 29 Jan - 7:05

[blockquote]Merci à vous deux (oui, mieux vaut tard que jamais ♪)

J'en profite pour dire que: MA FICHE EST ENFIN TERMINEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE ♥

Voilà, c'est tout ♪ J'espère que tout ira, n'étant pas une très grande habituée de l'univers de One Piece, si jamais la moindre chose ne va pas, merci de me faire signe ♪
[/blockquote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NorthSea Sanji
Cuisinier des Mugiwara
Cuisinier des Mugiwara
avatar


Messages : 42
Berrys : 49
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 19
Localisation : Sur le Merry en train de cuisiner .

MessageSujet: Re: Mesdames et mesieurs, entrez, entrez donc   Dim 29 Jan - 19:55

Coucou ! Comme j'ai le temps avant les cours je passe de temps en temps ! Pour moi c'est OK donc t'es validé ! Bon RP ~

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

┏━━━┳━┓╋┏┳━━━┓┏━━━┳━━┳━━━┳━━━┳­­­━━━┓
┃┏━┓┃┃┗┓┃┃┏━━┛┃┏━┓┣┫┣┫┏━━┫┏━┓┃­­­┏━━┛
┃┃╋┃┃┏┓┗┛┃┗━━┓┃┗━┛┃┃┃┃┗━━┫┃╋┗┫­­­┗━━┓
┃┃╋┃┃┃┗┓┃┃┏━━┛┃┏━━┛┃┃┃┏━━┫┃╋┏┫­­­┏━━┛
┃┗━┛┃┃╋┃┃┃┗━━┓┃┃╋╋┏┫┣┫┗━━┫┗━┛┃­­­┗━━┓
┗━━━┻┛╋┗━┻━━━┛┗┛╋╋┗━━┻━━━┻━━━┻­­­━━━┛

Merci Ace, c'est un merveilleux cadeaux . ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mesdames et mesieurs, entrez, entrez donc   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mesdames et mesieurs, entrez, entrez donc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir
» Entrez dans le Cercle des Fées !
» Khazad-dûm & la Moria
» Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Lord Voldevie arrive.
» Entrez dans la Kyosphère: le fan-club de Kyo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sea World :: Port du commencement :: Présentations :: Validés-