Nous nous reverrons en mer...
 

Partagez | 
 

 Withley Alix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Withley Alix   Sam 18 Fév - 2:58



Withley Alix



Winry Rockbell - Fullmetal Alchemist
Informations
Charpentière.


  • Surnom: Trouvez donc, mais Alix c'est très bien aussi.
  • Âge: 17 ans.
  • Sexe: Féminin.
  • Sexualité: Hétérosexuelle.
  • Manies: Monter sur les bateaux des autres qu'ils soient pirates, marines ou autres pour se servir en nourriture, en argent et peut-être en armes, c'est toujours bien d'être protégée~
  • Particularité: Peut-être le faite qu'elle se défend avec une clef anglaise et un pistolet en plastique.
  • Groupe: Par éliminations, je dirais civil.
  • Équipage: Inexistant, mais elle ne refuserait pas un peu de compagnie. ♥







.:Description physique:.

  • Apparence: Physiquement, Alix est quelqu'un de simple. Elle possède une longue chevelure blonde tombant le long de son dos, le plus souvent attachée, laissant seulement une mèche bombée lui couvrir le front ainsi que deux longues mèches tomber aux côtés de son visage. Celui ci est composé comme tout être humain de deux yeux, d'un nez et d'une bouche. Deux grands yeux bleus se présentent tout d'abord à vous pour ensuite vous laisser voir un nez fin des plus banals ainsi que des lèvres toutes aussi fines, formant le plus souvent un sourire triomphant c'est à dire quand elle réussit à obtenir ce qu'elle veut sur un bateau. Notre blonde possède un corps bien proportionné dont une poitrine d'une taille parfaite selon elle, de fins bras lui servant à travailler ainsi que de grandes et fines jambes qu'elle dévoile le plus souvent avec une jupe ou un short. Passons vestimentaire. La charpentière est quelqu'un de soigné qui aime avoir de jolis habits et n'hésite donc pas à en voler en même temps que la nourriture. Il lui est important de toujours avoir des habits de rechange ainsi que d'en avoir des nouveaux au moins tout les mois, là est le strict minimum. Elle s'habillera le plus souvent d'une jupe noir accompagnée d'un simple débardeur blanc et d'une veste courte et noir ou alors d'un short en jean ainsi qu'un t-shirt. Sa tenue sera particulière lors de son travail seulement, elle ne peut pas mettre des vêtements habituels pour son travail de charpentière, non. Ce sera alors un bandana rouge lui couvrant le haut du crâne avec un haut noir lui couvrant seulement la poitrine, dévoilant son ventre ainsi qu'une combinaison beige qui ne couvrirait que ses jambes, la partie censée lui couvrir le haut du corps étant attaché en un nœud à sa taille, pour éviter d'avoir trop chaud. En revanche, elle gardera toujours sur elle ses outils qu'elle place d'un sac à dos, seuls sa clef anglaise et son pistolet en plastique n'y sont pas. Son outil préféré, lui, est toujours dissimulé quelque part sur elle, lui servant d'arme elle préfère le garder sur elle. Son faux pistolet lui est attaché par une ceinture au niveau de sa cuisse droite, celui ci lui servant lorsqu'elle se fait prendre sur un bateau. Après cela, je pense avoir tout dit car comme dit plus haut, c'est quelqu'un de simple niveau physique.
  • Armes: Ses outils dont une clef anglaise qui est le plus utilisé ou bien son pistolet en plastique, mais il est très ressemblant, ce n'est pas difficile de le faire passer pour un vrai. A part quand la personne devant elle est suicidaire, là c'est un problème.

.:Personnalité:.

  • Caractère: La personnalité d'Alix, je la résumerais comme une fille compliquée qu'il faut savoir aimer comme elle est, car elle ne changera sans doutes jamais. Habituellement, nous remarquons que les personnes sont tout d'abord froides et méfiantes, mais quand on commence à les connaître, elles deviennent gentilles et chaleureuses. Ce n'est pas le cas d'Alix. Elle, elle sera tout d'abord quelqu'un d'amical, qui ne montrera que son bon côté. Elle vous saluera poliment... Avant de vous voler. Car oui, dans cette intention elle n'attendra pas que vous soyez convaincu d'avoir une gentille blondinette devant vous, elle essayera juste de faire bonne impression avant de directement passer à l'action. Après cela, elle vous montrera son véritable tempérament. Alix sera alors quelqu'un qui aime quand tout se passe comme elle l'avait prévu, mais qui ne ragera pas autant que dans sa jeunesse quand ce n'est pas le cas. ... Elle sera juste très déçue. Une chose n'aura pas changé depuis qu'elle est enfant. Elle est très suceptible et donc, s'énerve rapidement, ce qui fait qu'il n'est pas rare de la voir, une clef anglaise dans la main avec celui qui l'aurait vexé allongé par terre, une belle bosse trônant sur son crâne. Là est le châtiment qu'elle réserve à ceux qui l'aurait vexé ou énervé, tout simplement. Ensuite, il me faut vous prévenir, Alix a un ennemi. Un ennemi que sans doutes personne n'a. L'ananas. Ce fruit est pour elle un aliment des plus horripilants, ce n'est qu'un truc marron, dur avec des feuilles et qui à l'intérieur est tout jaune. En plus c'est dégueulasse. Et ça s'appelle 'ananas'. Quel nom de merde, franchement. Enfin, lorsque vous le saurez, vous la prendrez peut être pour une folle. Surtout en la voyant trancher tout les ananas qu'elle verra avec une clef anglaise. Oui normalement ça ne coupe pas, mais elle y arrive. Montrez lui un ananas si vous voulez une preuve. Bref, assez parlé d'ananas. Alix est donc, comme vous pouvez le constater, quelqu'un d'étrange, mais qui n'en est pas moins sympathique. Enfin ça dépend avec qui. C'est comme un animal, il faut savoir la dresser, et croyez moi ce n'est pas facile. Surtout qu'une fois dressée, Alix ne change pas tellement. En faite elle ne change pas du tout, elle vous aimera bien juste. Mais ne vous l'avouera pas. A part ça, Alix est une fille qui aime se vanter de ses exploits, ou qui aime se vanter tout court. Et à chaque fois que l'occasion se présentera elle le fera. Elle aime tellement se montrer comme quelqu'un de parfait... Comme quelqu'un de fort. Car la blonde ne le dira jamais mais elle a peur. Peur d'être faible, d'être inutile. C'est là quelque chose d'important que je viens de vous révéler car, avouez-le... Même en la connaissant depuis longtemps, vous ne vous en appercevriez pas.
  • Son rêve: Retrouver son maître disparu.

.:Passé:.

  • Son histoire: L'histoire d'Alix... Assez simple. Née sur Grand Line, à Water Seven, elle a grandi parmi les charpentiers de son île. Sa famille étant aisée financièrement, elle n'eut aucun problème dans sa jeunesse et grandi le plus normalement qui soit. Alix n'eut ni frère ni sœur, et étant fille unique elle recevait beaucoup d'affection de la part de ses parents qui tenaient beaucoup à elle et qui cédaient au moindre de ses caprices. L'un d'eux fut de sortir seule pour connaître mieux l'île dès l'âge de sept ans, et bien sûr, comme elle l'avait prévu, ses parents acceptèrent à condition qu'elle y aille en compagnie de son chien qui avait le don de les rassurer vu sa carrure imposante. Alix sortit alors en ville, s'arrêtant quelques fois devant les diverses magasins. Pour elle, cette sortie ne changeait rien, elle s'ennuyait toujours autant. Ce ne fut que lorsqu'elle alla voir les charpentiers travailler qu'elle trouva son île intéressante. Il est vrai que les charpentiers de Water Seven sont très doués et les bateaux qu'ils construisaient étaient vraiment beaux. Tout cela l'occupait et bien vite, elle ne se donna même plus la peine d'aller en ville, elle alla directement voir les charpentiers auxquels elle n'adressait pas un mot. L'un d'eux était pour elle un charpentier très doué qui pourrait lui servir... Car à présent, elle voulait être comme eux, construire, créer. Cet homme allait tout lui enseigner, qu'il le veuille ou non.

    Alix commença tout d'abord par le suivre tel un petit chien, l'observant sans un mot. Tout d'abord, l'homme ne prêta pas attention à la gamine, ce ne fut qu'après deux semaines qu'il commença à en avoir assez. Il lui disait de partir, de rentrer chez elle, en vain. Il lui demanda l'identité de ses parents, elle ne répondit pas, elle gardait cet air neutre. Le charpentier, lassé de parler à une fillette apparemment muette, décida de tout simplement la semer, de s'arranger pour ne plus la voir. Et ce fut étrangement inutile, elle était toujours là, et c'en était presque effrayant. Un mois passa, puis deux... Sans que la petite fille ne se lasse de le suivre. Ce ne fut que trois longs mois après qu'Alix passa à l'action.

    Alors que le charpentier était parti quelques minutes chercher du matériel, à son retour il vit un grand siège sortit de nul part se dressant dos à lui. Restant immobile, il fut stupéfait de voir la chose se retourner vers lui pour dévoiler Alix, assise avec un petit chien sur les genoux, le caressant d'un air maléfique.
    « Je vous attendez monsieur Bond...
    -... Pardon?
    -Pas la peine de vous excusez. »
    Le charpentier fixa la fillette un moment avant de soupirer, passant sa main dans ses cheveux d'un air lassé.
    « Et comment tu sais mon nom, toi?
    -J'ai beau ne pas parler, j'entends vous savez...
    -Mais...
    -Silence! Vous avez poser assez de questions.
    -J'y crois pas.
    -A présent entrer dans mon bureau je vous prie. »
    A ces mots, la petite mima le geste d'ouvrir une porte, qui vous l'aurez deviné, n'était pas présente. L'homme regarda donc Alix faire, un sourire moqueur se dessinant sur son visage.
    « Tu me parlais la porte fermée?
    -Euh... C'était une baie vitrée! Mais là n'est pas la question. Je veux que vous me donniez toutes vos informations.
    -Quelles informations?
    -Tous vos savoirs de charpentier, pardi! Ainsi que vos secrets... Car je veux acquérir votre expérience pour ainsi prendre votre place et devenir maître de cette île!
    -Je suis un charpentier comme les autres, alors je vois pas pourquoi...
    -IL SUFFIT! Si vous refusez, Choupette s'occupera de vous! »
    Au même moment, le chien nommé Choupette se mit à grogner, ce qui fit sourire Alix d'un air triomphant.
    « Ouais, si tu veux.
    -Sage décision... »
    Alix continuait donc de caresser le petit chien blanc avant que celui-ci ne lui morde violemment la main, ce qui pourtant ne lui retira pas cette expression neutre sur le visage, mimant à présent des caresses sur un chien invisible qui en faite se trouvait accroché au bout de sa main.
    « Mais si vous tentez quoi que ce soit, je n'hésiterais pas à lâcher le chien! continua-t-elle.
    -Ça te fait pas mal?
    -Si je souffre horriblement. Mais pas autant que vous si vous me trahissez! »
    La fillette se mit alors à rire diaboliquement malgré sa main qui saignait, laissant le charpentier perplexe.
    « Ok, bon sois là demain à quatorze heure.
    -Non. Je veux apprendre vite et vous surpassez dès l'âge de douze ans, quatorze heures est bien trop tard, je veux décider de nos horaires.
    -Ts, et t'as quel âge?
    -J'aurais huit ans dans seize jours.
    -Et c'est quoi ton nom?
    -Vous êtes bien curieux, c'est Alix. Bref, soyez là demain à neuf heure, le cours se finira à vingts deux heures.
    -... Tu rigoles là? J'ai pas que ça à faire.
    -Ce n'est pas vous qui décidez. Et puis, j'accepte de vous payer.
    -T'es qu'une gamine, tu vas me payer en quoi, en peluches?
    -Ne me traitez pas ainsi! J'ai de l'argent et j'accepte de vous payez un berry la journée!
    -Cinq.
    -Deux, et c'est mon dernier mot!
    -Alors non.
    -Attaque, Choupette! » s'énerva Alix.
    Elle se leva alors vivement du siège, index pointé vers l'homme avant de remarquer que l'animal n'avait pas émit un seul grognement et n'était plus accroché à sa main. Dans un silence plus que gênant, la fillette baissa le regard pour voir le petit chien étalé par terre, comme mort. Redirigeant son regard bleuté vers le charpentier, Alix grimaça, rouge de honte. Elle s'accroupit alors pour soulever le chien, se relevant aussitôt pour l'agiter devant son 'maître'.
    « Il... Il n'est pas mort! Allez Choupette, attaque! »
    A la vue de la petite fille gênée, un chien apparemment assommé dans les mains, le pointant vers lui, le charpentier ne pu se retenir de rire, la regardant d'un air moqueur.
    « A demain. »
    A ces mots il s'en alla, les mains dans les poches, laissant Alix plantée là. Elle le fixa longuement, honteuse, avant de relâcher le chien qui ne lui appartenait d'ailleurs pas, serrant ses petits poings. Jamais la blondinette n'avait été autant humiliée, elle qui avait l'habitude de tout contrôler, ce fut la première fois que quelque chose se déroulait d'une autre façon qu'elle l'avait imaginé. Ce chien avait permis au charpentier de se moquer d'elle, c'était impardonnable. A son tour, elle partit.

    Le jour suivant, Alix fut à l'heure. Elle arriva sans un bruit et une fois au point de rendez-vous, elle remarqua l'absence de son maître alors qu'il était neuf heures précisément. Il était en retard, et cela ne fit qu'enrager la petite qui avait horreur d'être ainsi manipulée par les autres, elle voulait que ça se passe comme elle le voulait, et depuis qu'elle avait parler avec cet homme, rien n'allait plus. Elle s'assit donc sur un bout de bois, bras croisés, patientant. L'heure tournait, il était à présent dix heures et il n'apparaissait toujours pas. Ce serait-elle fait tromper? A cette idée, la fillette donna un coup de pied dans un malheureux caillou, celui-ci volant au loin. Mais malgré son retard d'une heure, Alix décida de patienter encore un peu. Ainsi, elle attendit encore une heure, s'occupant à tripoter ses cheveux blonds. Onze heures, et toujours pas de charpentier à l'horizon. Serrant ses mèches dans ses mains, elle se releva vivement avant de repartir, poings serrés, crispée du faite qu'il ne lui avait pas obéit, même après s'être moqué d'elle.

    Le lendemain, Alix n'alla pas voir les charpentiers, elle partit juste en ville avec cette éternelle expression neutre sur le visage. Cet homme l’agaçait, il lui avait fait perdre du temps, alors qu'elle aurait pu en choisir un autre... Elle s'assit alors au bord d'un pont en pierre qui reliait deux rues, ses jambes se balançant au dessus de l'eau. Quel ennui... Elle regarda alors ce qui l'entourait avant de l’apercevoir. Ce charpentier qui avait osé ne pas venir au rendez-vous... Rageuse de le voir se comporter comme s'il ne c'était rien passé, elle descendit de son perchoir pour s'avancer vers lui. Il sourit alors en la voyant malgré sa mine énervée et s'exclama.
    « Alors, tu ne veux pas de cours finalement?
    -Quoi?! Tu as le culot de me dire ça, misérable?!
    -Oh tu me tutoies maintenant.
    -Oui, tu ne mérites pas mon respect!
    -C'est quoi cette histoire?
    -Tu n'es pas venu au rendez-vous d'hier, alors que...
    -Non mais attends, c'est toi qui...
    -NE ME COUPE PAS LA PAROLE, JAMAIS!
    -Je me fais engueuler par une gamine...
    -Pourquoi tu n'es pas venu?!
    -Je suis venu je te signale.
    -Faux! Ne me mens pas, humain!
    -T'es bizarre comme petite. Hier j'étais là, point.
    -J'étais là également, mais je ne t'ai pas vu!
    -Moi non plus.
    -C'est impossible! Tu ne pouvais pas être là à dix heures, je ne t'y ai pas vu!
    -Pas à dix heures.
    -Comment ça?!
    -Je t'avais dit quatorze heures.
    -Et moi dix!
    -Ts... Alors commençons maintenant.
    -... Quoi?! »
    A ce moment, le charpentier s'éloigna, faisant bien comprendre à Alix qu'elle devait le suivre, ce qui l'insupportait. Mais elle le fit malgré tout, et c'est ainsi que la jeunette commença à obéir à son maître.

    Depuis ce jour, Alix apprit beaucoup de choses, je ne pourrais vous énumérer lesquelles car cela me prendrait trop de temps. Elle grandit donc avec ce charpentier qu'elle appelait désormais Bond, ne revenant chez ses parents que pour y dormir, ce qui les inquiétaient légèrement, mais ils ne firent rien, voyant leur fille heureuse, ils croyaient simplement qu'elle s'était fait des amis, qu'elle se baladait en ville... Tout ce qu'il y avait de plus normal. Et les mois passaient sans que rien ne change, Alix gardant ce sourire sur son visage pour les rassurer, pour qu'ils n’interviennent pas. Tout ce passait comme elle le prévoyait...

    Huit longues années passèrent. Alix avait quinze ans et sa vie se résumait à ses cours qu'elle prenait très au sérieux. Elle s'était rapproché de Bond qu'elle considérait comme un deuxième père et avait bien progressé, pouvant se dire charpentière. Seulement, il y eut un problème, quelque chose qu'elle n'avait pas prévu... Bond avait disparu. Alors qu'elle se rendait à leur point de rendez-vous, elle ne le vit pas. Le jour suivant, il ne fit toujours pas son apparition. Intriguée, elle s'avança vers un charpentier, ami de son maître.
    « Hé, t'aurais pas vu Bond? »
    A ces mots, le charpentier se tourna vers elle, surpris par sa question. Alix ne prêta pourtant pas attention à sa réaction, se contentant de croiser ses bras sur sa poitrine, attendant une réponse de sa part. L'homme la regarda alors de haut en bas avant de la regarder dans les yeux, cet air surpris toujours sur son visage.
    « Tu es son apprentie?
    -Non, je ne me qualifierait pas comme ça. Je sais déjà tout, mais réponds plutôt à ma question.
    -Je croyais qu'il t'avait prévenu... »
    A cet instant, la blonde se crispa. Cette sensation était plus qu'horripilante. Son maître, celui qu'elle considérait comme un père, bien qu'elle ne l'avouera jamais, avait dit quelque chose à ce charpentier qu'elle ignorait. Elle se contenta de cacher ce sentiment de trahison par une expression froide et méprisante.
    « De quoi tu parles?
    -Il est partit, il a décidé de prendre la mer. »
    Le vide total. Alix devint livide aux paroles du charpentier, laissant ses bras se décroiser pour retomber mollement de chaque côtés de son corps. Comment avait-il pu la laisser ici sans rien lui dire... Pour ça? Pour prendre la mer, quelle idée stupide! Pourquoi un charpentier partirait-il en mer? Il n'y a que les pirates pour faire ça, pour partir sans raisons. Alix serra alors les poings, rageuse.
    « Comment a-t-il pu, cet abrutit?!
    -Calmes-toi...
    -Pourquoi il est partit sans rien me dire?!
    -Il nous a dit qu'il reviendrait alors calmes-t...
    -Je n'attendrais pas son retour! Je vais le chercher moi-même!
    -Qu'est-ce que tu racontes petite? Et tes parents, tu en as non?
    -Je viens de perdre mon père! »
    Ce fut la dernière fois qu'on la vit sur Water Seven. Le lendemain, elle avait disparu... Comme son maître.

    Cela fait deux ans qu'Alix le cherche sans se soucier de son île natale. Deux ans qu'elle vole pour vivre et qu'elle risque de perdre la vie à tous moments. Deux ans qui ont passés lentement. Et elle continue, et elle continuera tant que son maître reste introuvable. Qui sait, sa vie va peut-être changer.




haribow


Âge: 12 ans... 13 cette année.
Pays: France.
Présence sur le forum : Tous les jours ~
Code du règlement : Ok by l'algue.
Mot de la fin: Je suis un DC ~

Codage © Flyremoon

Revenir en haut Aller en bas
Roronoa Zoro
Fonda - Bretteur des Mugiwara

Fonda - Bretteur des Mugiwara
avatar


Actualité :

-Why you?! ~ Sanji.
-Tout peut arriver en mer. ~ Nami & Luffy.
-Débarquement. ~ Mugiwara's.

Messages : 293
Berrys : 304
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 21
Localisation : Sur le Vogue Merry.

Carte d'identité
Prime: /
Équipage: Chapeau de Paille.

MessageSujet: Re: Withley Alix   Lun 20 Fév - 8:44

    Re bienvenue déjà :3

    Et puis bah je trouve que tout est bon, je te valide et bons RPs~

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Spoiler:
 


┏━━━┳━┓╋┏┳━━━┓┏━━━┳━━┳━━━┳━━━┳­­­━━━┓
┃┏━┓┃┃┗┓┃┃┏━━┛┃┏━┓┣┫┣┫┏━━┫┏━┓┃­­­┏━━┛
┃┃╋┃┃┏┓┗┛┃┗━━┓┃┗━┛┃┃┃┃┗━━┫┃╋┗┫­­­┗━━┓
┃┃╋┃┃┃┗┓┃┃┏━━┛┃┏━━┛┃┃┃┏━━┫┃╋┏┫­­­┏━━┛
┃┗━┛┃┃╋┃┃┃┗━━┓┃┃╋╋┏┫┣┫┗━━┫┗━┛┃­­­┗━━┓
┗━━━┻┛╋┗━┻━━━┛┗┛╋╋┗━━┻━━━┻━━━┻­­­━━━┛

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universite-aoika.forumgratuit.be/
 

Withley Alix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Alix Fils Aimé di sektè prive a remèt zam ilegal fannfwa yo
» Est au bar (Pv : Alix)
» Alix Merz [Serdaigle]
» Alix l'impératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sea World :: Port du commencement :: Présentations :: Archives-